Le soldat à la fleur - Syrtes

Le Soldat à la fleur

de Nándor Gion
Editions des Syrtes

Szenttamás, petite ville de Voïvodine, dans l’Empire austro-hongrois à la veille de la Première Guerre mondiale où cohabitent Serbes, Souabes et Hongrois. Autour de l’adolescent István gravitent des personnages qui se croisent ou s’affrontent. Sur la terrasse du calvaire, Istvan découvre sur une peinture de la Passion, le soldat à la fleur, figure dissonante qui va le plonger dans une quête permanente de l’origine du bonheur et la fuite dans l’imaginaire.

Ce roman constitue le premier volet d’une tétralogie intitulée Il a joué même pour les larrons, achevée en 2002, où l’auteur décrit la vie de son village en Voïvodine, au travers du quotidien de quelques familles sur plusieurs générations, de 1898 jusqu’au milieu du XXe siècle.

Roman traduit du hongrois par Gabrielle Watrin