La saison des Cerfs-volants (Zoé)

Elizabeth Walcott-Hackshaw

Traduit de l’anglais (Trinidad) par Christine Raguet

Editions Zoé

L’une a caressé le rêve américain durant ses études et sait que, si sa famille enrichie par le pétrole règne sur la capitale, ses privilèges s’évaporeraient aux États-Unis à cause de sa couleur de peau. Une autre est obsédée par la peur des enlèvements, et malgré les bouledogues dans le jardin de son père, celui-ci a disparu. Une mère anéantie traverse la ville – vitres closes pour maintenir la misère à distance – direction l’aéroport, d’où sa fillette chérie doit partir rejoindre son père à Miami. En onze nouvelles et autant de voix principalement féminines, jeunes ou adultes, dévouées à leurs enfants, contraintes de composer avec un mari violent, un parent décédé ou absent, Elizabeth Walcott-Hackshaw nous donne à lire le portrait de Trinidad, république cosmopolite des Caraïbes.

Fille du prix Nobel de littérature Derek Walcott, Elizabeth Walcott-Hackshaw est née à Trinidad, dans la Caraïbe. À 18 ans, elle part étudier le français et l’anglais à Boston avant de revenir s’installer sur son île natale, où elle poursuit une carrière académique. Elizabeth Walcott se lève tôt le matin pour écrire, avant d’endosser son rôle de mère de famille. Dans ses textes, elle interroge des thèmes cruciaux dans la société caribéenne : racisme, sexisme, machisme, violences passées et présentes. La Saison des cerfs-volants (titre original: Four Taxis Facing North) est son premier livre, également traduit en italien.