Le stand du Cercle est organisé en partenariat avec la République et canton de Genève, le DCS (département de la cohésion sociale), le DIP (département de l’instruction publique), la Ville de Genève et son service Agenda 21 – Ville durable, et avec le soutien de la Loterie Romande.

Découvrez la programmation de l’édition 2019.

14h
Le livre et le travail
Avec : Marc Voltenauer, Yann Courtiau, et Laurence Gudin
Modération : Anne-Claire Adet

A l’occasion du 1ermai, journée internationale du travail, le Cercle souhaite présenter au public les différents corps de métier qui gravitent autour de nos livres de chevet. Que fait l’éditrice de ses journées ? Et l’auteur de roman, comment se positionne-t-il vis-à-vis de son métier ? Quel est le rôle de la libraire, non seulement dans la vente, mais également dans la ville ? Marc Volenaueur (L’Aigle de Sang, éditions Slatkine), Yann Couriau (libraire, Rameau d’Or) et Laurence Gudin (éditrice, La Baconnière) répondront à nos questions.

15h
Autour des gagnants du Prix Töpffer
Avec : Baladi, lauréat, Hugo Baud, lauréat de la jeune bande dessinée et Patrick Fuchs, doyen de l’Ecole supérieure de bande dessinée et d’illustration de Genève du CFP Arts et membre du jury
Modération: Cléa Rédalié, Office cantonal de la culture et du sport

Cette année, le Prix Töpffer a récompensé Baladi (éditions Atrabile) qui s’inscrit dans la BD documentaire avec Décris-Ravage. Le Prix Töpffer de la jeune bande dessinée a été remis à Hugo Baud, étudiant à l’École supérieure de bande dessinée et d’illustration de Genève, pour Swimming with Sharks. Une occasion pour le Cercle de faire le lien entre les maisons d’éditions, la bande dessinée, et les autorités qui la soutiennent, afin de discuter l’importance de la BD dans le domaine du livre.

16h
Optimistic versus Pessimistic. dans l’échec se trouve la solution.
Avec : Óscar Gómez Mata, cie L’Alakran. Lauréat 2018 des prix suisses du Théâtre
Modération :Solange Behoteguy – Dramaturge 

Optimistic versus Pessimistic” et “La Conquête de l’inutile” sont deux pièces jumelles d’Oscar Gómez Mata – Compagnie l’Alakran, séparées dans le temps par onze années. Elles ont en commun leur origine : le trio Esperanza López, Txubio Fernández de Jauregui et Oscar Gómez Mata.
Les deux répondent à un même système collectif de création. Les textes conçus comme matière et combustible pour la scène furent écrits avant ou pendant les essais, et n’ont pas été complètement définis avant de passer l’épreuve de la scène.

17h
Inauguration
Un apéritif festif permettra à l’ensemble des exposant-e-s du stand et au grand public de se retrouver pour inaugurer la scène du Cercle de cette 33e édition du Salon du livre.

Et durant toute la semaine…

Les téléphones de Julie Gilbert
Olympe de Gouges, Grisélidis Réal, Audre Lorde, la Comtesse de Ségur, Virginia Woolf, Paulette Nardal, Simone de Beauvoir… Auteures incontournables et qui méritent d’être mises en valeur. Grâce à Julie Gilbert et ses complices, décrochez un téléphone, durant toute la durée du Salon, pour entendre les œuvres de ces femmes qui ont fait, et qui font encore, la littérature. Une manière ludique et permanente de mettre en valeur les lettres à partir d’un support surprenant. Une proposition de la librairie Livresse.

Atelier Typographie
Dans le cadre d’animations sur l’imprimerie d’autrefois, l’Association Plan Vert mettra à disposition sa fameuse ancienne presse à platine datant de 1874, avec laquelle les enfants peuvent imprimer un tirage personnalisé selon les sujets proposés. La presse est présente toute la semaine sur le stand du Cercle et offre une animation ludique et permanente.

13h
Écriture dissidente : Alexandre Soljenitsyne
Discussion avec Georges Nivat
Moderation : Gervaise Tassis (Université de Genève)

Après une exposition à Paris mettant en lumière des objets et des manuscrits de l’auteur dissident, George Nivat, commissaire d’exposition, revient sur le projet dans Soljenitsyne : un écrivain en lutte avec son siècle (Syrtes éditions) Cela permettra de mieux connaître et de comprendre cet auteur majeur de l’époque soviétique qui dût cacher ses œuvres, fuir la Russie et qui a passé une partie de sa vie incarcéré pour ses idées critiques vis-à-vis du régime de Moscou.

17h
L’âge est-il une vue de l’esprit ? Jeunes auteur-e-s et premiers romans
Avec : Méliké Oymak, Olivier Papaux et Chirine Sheybani

Plusieurs (très) jeunes auteur-e-s, comme Méliké Oymak (Maman je veux retourner dans tes entrailles, éditions des Sables) ou moins jeunes mais auteur-e-s d’un premier roman (Olivier Papaux, Les enfants de la baie, éditions Encre-Fraîche et Chirine Sheybani, Nafasam, éditions Cousu Mouche) viennent nous raconter ce que représentent pour eux les notions d’expérience et de maturité. Doit-on avoir tout vécu pour écrire ? Et quand bien même, sont-ce les plus vieux qui ont vécu le plus ? Comment trouve-t-on la matière à un roman quand on n’a que 17 printemps ? Et ce premier roman, est-ce un rite de passage ? Doit-on être bizuté, quand on écrit ?

18h
Les 10 ans du Prix Roman des Romands : Petite Brume
Avec : Fabienne Althaus et Jean-Pierre Rochat

Le Roman des Romands fête ses dix ans ! Happy birthday to you et raconte nous ta jeunesse ! Avec Fabienne Althaus nous reviendrons sur une décenie d’encouragement à la lecture de la littérature romande dans les écoles de notre pays. En présence de Jean-Pierre Rochat, lauréat de l’édition 2018-2019 du Prix offert par la fondation Minkoff. Son roman, Petite Brume, (éditions d’Autres Part) est un vibrant plaidoyer pour la cause paysanne et une réflexion sur la déchéance et la solitude humaine. Un livre qui a su toucher les jeunes jurés du prix du Roman des Romands.

Et durant toute la semaine…

Les téléphones de Julie Gilbert
Olympe de Gouges, Grisélidis Réal, Audre Lorde, la Comtesse de Ségur, Virginia Woolf, Paulette Nardal, Simone de Beauvoir… Auteures incontournables et qui méritent d’être mises en valeur. Grâce à Julie Gilbert et ses complices, décrochez un téléphone, durant toute la durée du Salon, pour entendre les œuvres de ces femmes qui ont fait, et qui font encore, la littérature. Une manière ludique et permanente de mettre en valeur les lettres à partir d’un support surprenant. Une proposition de la librairie Livresse.

Atelier Typographie
Dans le cadre d’animations sur l’imprimerie d’autrefois, l’Association Plan Vert mettra à disposition sa fameuse ancienne presse à platine datant de 1874, avec laquelle les enfants peuvent imprimer un tirage personnalisé selon les sujets proposés. La presse est présente toute la semaine sur le stand du Cercle et offre une animation ludique et permanente.

17h
Et si Titeuf était une fille ? Inclusion et diversité dans la littérature jeunesse
Avec : Laura Nsafou, auteure et Catherine, libraire au Chien Bleu
Modération : Anne-Claire Adet

Les libraires témoignent : quand elles souhaitent proposer un livre à un petit garçon, les parents refusent souvent les protagonistes féminins. Les parents d’enfants noirs témoignent : difficile de trouver des personnages auxquels leurs enfants pourront s’identifier. Les familles arc-en-ciels témoignent : compliqué de sortir de l’hétéronormativité dans la littérature jeunesse. Les auteur-e-s témoignent : ardu de faire éditer des histoires qui ne correspondent pas aux normes de genre et de race. Petit tour d’horizon des nouveaux défis en termes d’inclusivité pour la littérature jeunesse, en donnant la parole à nos libraires (Le chien bleu) ainsi qu’à Laura Nsafou, auteure de  Comme un million de papillon noir et bloggeuse afro-féministe.

18h
Jeu de langue
Avec Pedro Lenz, Leta Semadeni, et Barbara Fontaine

Si la littérature était un jeu, les langues en seraient les pièces. Pas toujours besoin de les comprendre pour les trouver belles car les auteur-e-s savent les manier et les agencer, et comme la peinture abstraite, à défaut de savoir exactement ce que cela veut dire, on parivent à savoir ce que cela exprime. La traduction est alors un tour de passe-passe, particulièrement dans l’édition bilingue qui permet au public de voir la musique du verbe passer d’une tonalité langagière à une autre. Pedro Lenz (La Belle Fanny, éditions d’en bas) et Leta Semandeni (Tamangur, éditions Slatkine) en discuteront avec la traductrice Barbara Fontaine.
Cette table ronde sera suivie à 19h d’une performance langagière…

Et durant toute la semaine…

Les téléphones de Julie Gilbert
Olympe de Gouges, Grisélidis Réal, Audre Lorde, la Comtesse de Ségur, Virginia Woolf, Paulette Nardal, Simone de Beauvoir… Auteures incontournables et qui méritent d’être mises en valeur. Grâce à Julie Gilbert et ses complices, décrochez un téléphone, durant toute la durée du Salon, pour entendre les œuvres de ces femmes qui ont fait, et qui font encore, la littérature. Une manière ludique et permanente de mettre en valeur les lettres à partir d’un support surprenant. Une proposition de la librairie Livresse.

Atelier Typographie
Dans le cadre d’animations sur l’imprimerie d’autrefois, l’Association Plan Vert mettra à disposition sa fameuse ancienne presse à platine datant de 1874, avec laquelle les enfants peuvent imprimer un tirage personnalisé selon les sujets proposés. La presse est présente toute la semaine sur le stand du Cercle et offre une animation ludique et permanente.

11h-13h
Concours d’écriture des éditions Encre Fraîche
Pour la dixième année consécutive, les éditions Encre Fraîche profitent du Salon du Livre et du stand du Cercle pour remettre leur prix d’écriture. Une chance de rencontrer les espoirs de la littérature romande, de remettre à tout-e-s les participant-e-s, un exemplaire du livre réunissant les meilleur-e-s lauréat-e-s 2019 et d’écouter la lecture de certains textes.

15h
Café BD
Avec : la librairie Cumulus
Lors du café BD, les membres de la librairie Cumulus seront présents avec les Bandes Dessinées qui fondent leur activité, afin de proposer un moment de détente au public à qui nous offrons un café. Sur les chaises longues, chacun-e peut tranquillement déguster son café tout en découvrant un-e auteur-e. Une expérience loisir et plaisir où la part belle est faite au dessin et à l’illustration, et où l’on se souvient que la lecture est aussi un loisir ludique.

16h
Personnages féminins : projections d’hommes et vécus de femmes
Avec : Elisa Shua Dusapin, Daniel de Roulet, Romain Buffat et Mélanie Richoz
Modération : Coline de Senarclens

Autour des personnages féminins issus des ouvrages du Cercle de cette année, nous proposons une réflexion sur la manière dont s’écrivent les vies de femmes. Réelles, imaginées, fantasmées, par des hommes ou par des femmes, comment s’articule la relation à ce qui fait ces vécus ? Existent-ils en tant que tels ? Peut-on les imaginer ? Alors qu’on n’en vit pas les complexités, ou qu’on contraire, on ne les connait que trop bien, comment se disent ces histoires subtiles et peu visibles ? Elisa Shua Dusapin (Les Billes du Pachinko, éditions Zoé), Romain Buffat (Schumacher, éditions d’autre Part), Mélanie Richoz (Le Bus, éditions Slatkine) et Daniel de Roulet (Les Dix Petites Anarchistes, éditions Buchet-Chastel) répondront à leur manière à ces interrogations.

17h
La terre n’est pas à nous, ce sont nos enfants qui nous la prêtent
Avec : AL Host, Alain Freudiger et Blaise Hofmann
Modération : Julie Perrenoud, Service Agenda 21 Ville durable, Ville de Genève
…et pourtant on la couvre de détritus. Les îles de plastique poussent dans les océans, nos rivières en regorgent, et même le lac Léman connait une concentration importante de déchêts. Alors qu’est-ce qu’on fait ? Nous poserons la question à AL Host qui sort son roman Zéro Trace (éditions Plan Vert), Alain Freudiger (Liquéfaction, éditions Hélice Hellas) et Blaise Hofmann (Les Mystères de l’eau, éditions La Joie de Lire). Des photos projetées permettront d’incarner le propos pour un public de plus en plus nombreux à s’impliquer pour les questions environnementale.

19h
Show poétique
Avec : Caldara, musique de Vinz Vonlanthen
Alexandre Caldara mélange musique et mots, mots et musique, puisque ses mots chantent leur propre chanson. Accompagné de l’incontournable Vinz Vonlanthen, guitariste et improvisateur, il performe ses textes qui se baladent entre la prose et la poésie dans peseux-paterson (éditions d’autre Part). Un duo rodé, présenté pour rendre la musique à la poésie et au public du Cercle. Un rendez-vous de début de soirée, à cette heure où les lettres se transforment si souvent en notes.

Et durant toute la semaine…
 
Les téléphones de Julie Gilbert
Olympe de Gouges, Grisélidis Réal, Audre Lorde, la Comtesse de Ségur, Virginia Woolf, Paulette Nardal, Simone de Beauvoir… Auteures incontournables et qui méritent d’être mises en valeur. Grâce à Julie Gilbert et ses complices, décrochez un téléphone, durant toute la durée du Salon, pour entendre les œuvres de ces femmes qui ont fait, et qui font encore, la littérature. Une manière ludique et permanente de mettre en valeur les lettres à partir d’un support surprenant. Une proposition de la librairie Livresse.

Atelier Typographie
Dans le cadre d’animations sur l’imprimerie d’autrefois, l’Association Plan Vert mettra à disposition sa fameuse ancienne presse à platine datant de 1874, avec laquelle les enfants peuvent imprimer un tirage personnalisé selon les sujets proposés. La presse est présente toute la semaine sur le stand du Cercle et offre une animation ludique et permanente.

13h
Bande dessinée en live : un mètre par minute
Avec: Reto Crameri, auteur des Notes du Concierge 

Reto Crameri vous propose une performance de 20 minutes pendant laquelle il produira en live 20 mètres de dessin. Le dispositif est constitué d’un rouleau de papier qui passera sur une table sur laquelle il dessine. Une caméra y sera placée et projettera en live la performance. Le public peut influencer cette narration spatio–temporelle en proposant des mots qui seront integrés au travail en cours. 

15h
Le prix de la Société Genevoise des Ecrivain-e-s : un plus pour la littérature locale
Avec : Simona Brunel-Ferrarelli, Tamara Guliani, Stéphanie de Roguin
Modération : Nicole Staremberg (présidente de la Société Genevoise des Ecrivain-e-s)

Les prix sont encourageants à plusieurs titres. Ils permettent de s’affirmer en tant qu’écrivain-e et d’être reconnu, ils représentent parfois un financement non négligeable et ils fixent, en général, des délais et des contraintes qui motivent les auteur-e-s à rendre leur copie. Le prix de la Société Genevoise des Ecrivain-e-s valorise chaque année un genre différent : Roman ; poésie ; théâtre et essaie, en se concentrant sur une question : qu’est-ce qu’une écriture contemporaine aujourd’hui ? Simona Brunel-Ferralli (Les Battantes, éditions Encre Fraiche), Tamara Guliani (Le Fakir de l’Île Rousseau, éditions l’Harmattan) et Stéphanie de Roguin (Pas le temps de courir, éditions des Sables) discuteront avec Nicole Staremberg, présidente de la Société Genevoises des écrivain-e-s des retombées du prix.

16h
Des sorcières et des monstres : des femmes créatures aux créatures de femmes
Avec : Mélanie Chapuis, Elisabeth Parmentier et Michel Porret
Moderation : Coline de Senarclens

La figure de la sorcière fait parler d’elle. Qui sont ces femmes érudites, soignantes, dangereuses pour les pouvoirs établis de l’église et des hommes ? Pourquoi méritent-elles d’être suppliciées, symboliquement ou physiquement ? Les femmes créatives, les femmes savantes, les femmes qui prennent leur place dans le monde religieux et médical, ces femmes qui ne restent pas à la place qu’on leur a assigné, et qui questionnent le monde pour parfois, faire émerger des figures inquiétantes, des monstres… Mélanie Chapuis (la Pythie, éditions Slatkine), Elisabeth Parmentier (La Bible des femmes, éditions Labor et Fides) et Michel Porret (L’ombre du diable, éditions Georg) seront là pour en discuter.

Et durant toute la semaine…

Les téléphones de Julie Gilbert
Olympe de Gouges, Grisélidis Réal, Audre Lorde, la Comtesse de Ségur, Virginia Woolf, Paulette Nardal, Simone de Beauvoir… Auteures incontournables et qui méritent d’être mises en valeur. Grâce à Julie Gilbert et ses complices, décrochez un téléphone, durant toute la durée du Salon, pour entendre les œuvres de ces femmes qui ont fait, et qui font encore, la littérature. Une manière ludique et permanente de mettre en valeur les lettres à partir d’un support surprenant. Une proposition de la librairie Livresse.

Atelier Typographie
Dans le cadre d’animations sur l’imprimerie d’autrefois, l’Association Plan Vert mettra à disposition sa fameuse ancienne presse à platine datant de 1874, avec laquelle les enfants peuvent imprimer un tirage personnalisé selon les sujets proposés. La presse est présente toute la semaine sur le stand du Cercle et offre une animation ludique et permanente.

Café-librairie Livresse

Diffusion Avec Plaisir

Editions art&fiction

Editions Atrabile

Editions d’autre part
 
Editions Cousu Mouche
 
Editions Drozophile
 
Editions Encre Fraîche
 
Editions Entremonde
 
Editions Georg
 
Editions Héros-Limite
 
Editions Heuwinkel
 
Editions La Baconnière
 
Editions Labor et Fides
 
Editions MetisPresses
 
Editions Notari
 
Editions Patiño
 
Editions Plan Vert
 
Editions des Sables
 
Editions Schulthess
 
Editions des Syrtes
 
Fondation Martin Bodmer
 
Librairie Albatros
 
Librairie Cumulus
 
Librairie Le Vent des Routes

Partager cette page avec vos amis